fbpx

Comment améliorer sa position à cheval – Introduction ?

Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. Gandhi

Quels efforts faites-vous au quotidien pour garantir un confort durable pour votre paire ? A quel point êtes-vous prêt à vous remettre en question ? Tels étaient les sujets de l'Association Equi-libre Dynamique à l'occasion de la conférence du 10 février 2017 dernier à l'IENA. L'analyse posturale de la paire cavalier-cheval que je propose en complément des soins thérapeutiques équins permet d'avoir un recul sur sa propre position. Avez-vous déjà pris le temps d'observer votre position ? Quels sont vos atouts ? A travers ces quelques lignes, laissez-moi partager avec vous quelques conseils pour améliorer votre position à cheval ou du reste, offrir tout simplement une meilleure tenue à votre paire.

Physique versus Mental

Dans un environnement connu, 80% de la qualité d'une prestation résulte d'une préparation physique en amont, les 20% restant n'est qu'une question de résistance mentale. En revanche, dès lors que l'adrénaline fait son apparition ou lorsqu'une situation de stress survient, le pourcentage lié à la capacité de servitude physique tombe à moins de 20%. Ce qui signifie que le mental prend le dessus à plus de 80% et renverse donc la balance. C'est pourquoi, l'importance d'une préparation physique permet de garder un minimum d'acquis dans la tenue de sa position à cheval. Octroyez-vous donc le luxe d'être physiquement bien préparé musculairement parlant. Ce qui m'amène à vous dire qu'un échauffement est nécessaire et obligatoirement dans certains cas.

30 jours pour changer

Des études ont démontrées qu'une période de 30 jours suffisait pour ancrer une habitude permanente au cerveau. Certes les 10 premiers jours seront difficiles pour mettre en place certains processus, les 10 suivants seront de plus en plus facile, puis, les 10 derniers jours seront une simple confirmation de votre réelle capacité de changement. Mais par quoi commencer me direz-vous ? En premier lieu, renseignez-vous : déterminez ce que vous souhaiteriez voir changer dans la posture que vous avez au quotidien... " J'ai l'épaule droite plus haute que la gauche","Je monte avec un étrier plus court" "Mon bassin est de travers". Avant de vous remettre à une cause extérieure, posez-vous déjà la question si vous pouvez améliorer la situation par vous-même et que pouvez-vous mettre en place pour y remédier. Déterminez vos points forts et les points à améliorer. Demandez ensuite conseil à un professionnel en analyse posturale puis lancez-vous, vous serez fier du résultat !

Agenda de ministre

" Je n'ai pas le temps de m'échauffer ! " Parce que vous croyez vraiment que le pansage fera l'affaire ? Par où commencer ? Organisez-vous ! Il ne suffit pas d'arriver plein de détermination aux écuries telle une belle résolution de l'année mais plutôt d'avoir un plan organisé en tête de façon à coordonner vos paroles avec vos actes. Commencez par instaurer un rythme qui vous ressemble pour créer vos petites habitudes et y garder plaisir. Prenez le temps qu'il faut pour l'échauffement tant celui votre cheval que le votre cette étape est une phase importante et qui vous fera gagner du temps par la suite. Vous prenez le temps d'étirer les antérieurs de votre cheval, de lui faire les assouplissements en fin de travail... Mais qu'en est-il de vous-même ? A part une clavicule en plus, notre corps est similaire à celui de votre équidé. 10 minutes par jour vous feront gagner 10 séances de physiothérapie à cause d'une blessure qui aurait pu vous être évitée. Ca vaut la peine de faire un effort, non ?

Votre coach c'est vous !

Le prochain article traitera des 10 points à savoir pour améliorer sa position à cheval. Dans cette attente, je vous invite à partager celui-ci et d'aller à la découverte de ma page www.facebook.com/equinea et celle de l'association dont je suis co-fondatrice : www.facebook.com/equilibre.dynamique.ch

Avec toute ma gratitude,

Marie Debombourg, Massothérapeute équine et humaine, spécialiste du dos et thérapeute reconnue ASCA, également co-fondatrice de l'Association Equi-libre dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page